Fermer
Pourquoi m'inscrire ? Etudiants et jeunes diplômés, trouvez le stage ou le 1er emploi qui vous correspond
  • Postulez aux offres de stage et 1er emploi
  • Adaptez le contenu du site en fonction de vos préférences
  • Accédez à des événements exclusifs réservés à votre formation

MON PROFIL

Ma recherche

J'accepte les Conditions d'Utilisation

Article conseil

Comment bien rédiger ton rapport de stage?

Big_rapport-de-stage

Le stage est un passage obligé pour les étudiants. Il te permet de vérifier que tu t’es orienté sur la bonne spécialisation, d’acquérir de l’expérience et de sortir plus armé à la fin de ton cursus. La plupart des écoles demandent à leurs étudiants de rédiger un rapport en fin de stage. S’il s’apparente généralement à une corvée pour les stagiaires, le rapport demeure un bon moyen de prendre du recul sur cette première expérience professionnelle. Nous te donnons quelques clés pour comprendre l’intérêt de ce rapport et les moyens de bien le rédiger.

Le rapport de stage : les objectifs

Le rapport de stage est un très bon moyen de prendre du recul sur les missions que tu as effectuées pendant ton stage . Si tu l’abordes dans cette optique, tu verras que ce sera un exercice beaucoup plus intéressant qu’il n’y paraît ! Il te permettra de :

  • Faire une synthèse de tes 6 mois ou 1 an d’activité professionnelle
  • Ecrire noir sur blanc les compétences que tu as pu développer pendant cette période. Tu pourras les réutiliser en entretien et dans ton CV
  • Valider tes choix : est-ce que les missions proposées dans ton stage correspondaient à tes attentes ? Est-ce que la structure de l’entreprise t’a plu ? Cela te donnera une base de réflexion pour tes futurs choix professionnels
  • Mieux cerner tes forces et faiblesses

La structure du rapport

Problématique

Avant tout, il est indispensable – sauf indication contraire – de créer une problématique. Cela permet au correcteur de voir si tu as bien compris le cadre et l’enjeu de ta mission. Pour cela, essaie de penser à un sujet qui te plaise, en lien avec tes missions. Il peut s’agir d’une réflexion très globale sur une fonction dans un secteur d’activité ou d’un sujet plus précis. Dans tous les cas, il est important d’avoir un sujet qui mène à la réflexion.

Executive summary

Cette partie, qui n’est pas toujours obligatoire, se limite à une page. Son objectif est de présenter très succinctement le cadre de ta mission, la problématique et la façon dont tu vas y répondre. Tu peux également y décrire les compétences développées telles que tu souhaites les faire apparaître sur ton CV.

Partie 1

Tu construiras deux ou trois parties en fonction de ta problématique. Dans cette première partie, il faut présenter de façon synthétique l’entreprise et le département dans lequel tu as travaillé. Pas d’indication particulière pour la suite, il te suffit de développer la première partie de ton argumentation.

Partie 2

Il s’agit en général de la proposition de pistes d’améliorations. Par exemple, si tu traites le cas de l’importance de la communication auprès des étudiants dans une grande entreprise, tu pourras citer l’exemple d’entreprises aux campagnes de communication particulièrement novatrices. Attention, il faut rester pertinent et proposer des actions qui pourraient potentiellement être mises en place dans l’entreprise.

A éviter

Voici quelques erreurs à éviter si tu veux assurer une note convenable :

  • Ecrire ton rapport en un bloc tout serré, sans images ni illustrations.
  • Faire 10 pages sur l’historique de l’entreprise. Bien qu’elle soit importante pour comprendre les activités de l’entreprise et le secteur dans lequel tu as évolué, ce n’est pas la partie qui intéresse le plus le lecteur. Soit donc synthétique, et insiste plutôt sur ton département, ton équipe et les interactions entre les différents acteurs.
  • Oublier les annexes : elles sont indispensables pour apporter des précisions à ton argumentation, et permettre d’approfondir des points qui sont intéressants pour le lecteur, mais qui alourdiraient le corps du rapport.
  • Parler uniquement de l’entreprise dans laquelle tu as fait ton stage. Il est indispensable d’observer les bonnes pratiques des entreprises évoluant dans le même secteur d’activité ou connues pour leur originalité dans le domaine, et de voir si ces méthodes sont applicables à ton entreprise.
  • Faire 50 pages pour ne rien dire ; mieux vaut faire moins de pages plutôt que de te perdre en détails inutiles.

Bonne chance pour la rédaction de ton rapport, et si tu veux nous faire partager ton expérience, rdv sur la page Facebook de JobTeaser !