AccueilLe Gen Z LabChercher un job, la croix et la bannière pour les Gen Z

Chercher un job, la croix et la bannière pour les Gen Z

  • jeudi 7 décembre 2023
  • JobTeaser

Compréhension du contenu des offres, dépôt de candidature ou encore préparation à l’entretien : à l’aube de leur vie professionnelle, les jeunes talents peinent à chercher du travail. Analyse.

Chez les DRH et recruteurs, le ras-le-bol est palpable. La grande majorité des candidatures qu’ils reçoivent ne correspondent absolument pas aux exigences qu’ils ont définies pour un poste. Les jeunes talents « répondent à n’importe quelle offre de job et en fin de compte, ils ne regardent pas si le job que l’on propose est vraiment fait pour eux » affirme un recruteur, interrogé par JobTeaser.


« Personne n’apprend aux jeunes ce que c’est que de chercher un job »


Les résultats de notre Baromètre Carrière 2023/2024 confirment la tendance et attestent d’un certain manque de connaissance du monde professionnel; alors qu’un jeune sur 3 redoute de prendre une décision inappropriée en choisissant son futur employeur. Parmi les sujets d’incertitude, les 18-27 mentionnent principalement un manque de connaissance des opportunités existantes sur le marché du travail, la meilleure façon de mener un entretien d’embauche et le salaire auquel ils peuvent prétendre.

En cause, « personne n’apprend aux jeunes ce que c’est que de chercher un job. Chercher un job n’est pas de trouver une offre, savoir répondre à une annonce. C’est d’abord travailler sur soi, sur ce que l’on a envie de faire, sur sa présentation (CV, profil sur les réseaux sociaux...) » affirme le fondateur de Digirocks, Olivier Marx. « Il faut que les recruteurs comprennent ce que le jeune veut. En fait, c’est avoir une démarche de marketing de l’offre, sauf que là, c’est le marketing de soi. Ensuite seulement il s’agira de faire son « Go to Market » pour se rendre visible et entrer en contact avec les entreprises. »


Si 66% des gen Z se sentent prêts avant un entretien d'embauche, seuls 55% des recruteurs le perçoivent selon notre Baromètre Carrière. 

Alors qui pour les aider ? Les services carrières des écoles et des universités ont de leur côté commencé à délivrer des conseils aux étudiants pour les aider à se positionner et cibler leurs recherches. Certains ont également mis en place des sessions de préparation aux entretiens vidéo.

Pôle emploi organise depuis plusieurs années des ateliers pour former et guider les jeunes chômeurs dans la rédaction de leur CV, leur recherche d’emploi et la conduite d’entretien. Plusieurs entreprises comme le Crédit Agricole vont jusqu’à prodiguer des conseils à leurs futurs candidats sur la manière de se préparer, de comprendre le contenu des offres et de poser leur candidature.


Lire l’article : Santé mentale : « Nous voulons aider les jeunes à prendre confiance en eux et à trouver leur place dans la société. »


En revanche, travailler sur la connaissance de soi et identifier ses envies relèvent d’une tout autre démarche qui nécessite un coaching réalisé par des professionnels, voire virtuel comme le propose l’outil psychométrique Marco lancé courant 2019 par JobTeaser. Marco embarque les jeunes dans une série de questionnements tirés des sciences sociales pour permettre aux jeunes d’identifier leurs intérêts professionnels, et appétences pour des domaines métiers.

Une mission pour les entreprises demain ? Oui, car plutôt que d’être submergées de candidatures inadéquates, n’est-il pas préférable qu’elles accompagnent les jeunes en sorte qu’ils candidatent en connaissance de cause, et donc d’eux-mêmes ?

S'inscrire à notre newsletter

Retrouvez chaque mois nos meilleurs contenus liés à la génération Z et sa relation au travail.