Contrôleur de gestion

Qu'il soit basé en usine ou au siège, le contrôleur de gestion a pour mission principale de produire les principaux indicateurs financiers de l'entreprise pour permettre aux dirigeants de suivre les performance de l'entreprise et de prendre des décisions informées. Son action s'étale souvent de la production des chiffres à leur analyse puis leur interprétation.

Missions du contrôleur de gestion

Contrôle de gestion au niveau de l'usine

La mission première du contrôleur de gestion usine est de faire du controlling, il aide donc au pilotage les responsables de fabrication de l’usine, en donnant son avis sur les grandes décisions financières à prendre, l’objectif étant d’assurer la rentabilité de l’usine.

D'autre part, le contrôleur de gestion usine réalise le reporting, il s’agit pour lui de communiquer les valeurs réelles des résultats et des indicateurs clés au niveau de la division, concernant essentiellement des données relatives à la productivité, les effectifs, les immobilisations, les amortissements et les flux financiers.

Il travaille en contact avec l’ensemble des métiers de l’usine pour évaluer financièrement les projets des différentes divisions. L’objectif est de s’assurer de la rentabilité des investissements engagés dans un nouveau projet. Les résultats financiers des actions passées sont évoqués dans le cadre d’un bilan afin de prendre les meilleures décisions financières. L’activité peut être plus intensive durant des périodes décisives comme l’établissement du budget, les bilans, les crises, etc.

Il calcule la productivité de l’usine, et plus spécifiquement la productivité des différentes fabrications. Les chiffres sont communiqués à la division concernée, ainsi qu’à la direction. Il utilise des indicateurs clés qui lui permettent d’avoir un outil de comparaison entre les différentes productions des éventuelles différentes usines. Il analyse les causes et les effets des écarts qu’il a pu identifier entre les objectifs et la réalité financière.

Contrôle de gestion au niveau du siège

Le contrôleur de gestion siège (aussi appelé contrôleur financier) étudie l’évolution  des données  relatives  au fonctionnement de l’entreprise (ventes, coûts, effectifs, …) afin de suivre l’activité de l’ensemble de l’entreprise (et éventuellement de ses filiales) afin d’en faciliter le pilotage stratégique et opérationnel par le management.

Le contrôleur de gestion basé au siège peut être conduit à définir les règles de construction budgétaire  à suivre, règles qu’il transmet aux opérationnels en charge de constituer leur budget. Dans un second temps il rassemble  l’ensemble des données budgétaires qui lui sont remontées par les opérationnels avec comme objectif de les synthétiser et d’en assurer la cohérence globale. Ainsi il peut être conduit à rédiger et formaliser le budget global de l’entreprise au sein d’un document unique récapitulatif.

Le contrôleur de gestion collecte l’information  la plus fiable possible sur l’activité de l’entreprise (reporting) à l’aide de tableaux de bord,  pour ensuite pouvoir analyser les écarts par rapport aux objectifs définis (ex : budget) lui permettant ainsi de fournir ses conclusions sur les ajustements opérationnels et stratégiques à mettre en place pour améliorer la performance économique de l’entreprise. Le contrôleur de gestion peut donc être amené à accompagner les opérationnels dans la mise en place d’actions correctives.

Da façon ponctuelle, le contrôleur de gestion siège va étudier les projets d’investissement financier et donner son avis. Il travaille au contact des différentes intervenants des projets, et notamment des équipes achats afin d’obtenir un point de vue global sur le projet à lancer, et ainsi évaluer son importance par rapport à l’investissement financier qu’il représente. L’objectif est que le projet soit rentable pour l’entreprise.

Compétences du contrôleur de gestion

Capacité de synthèse et d’analyse, adaptation, rigueur et méthode, objectivité

Formation du contrôleur de gestion

Bac +5, école de commerce, école de gestion, master en comptabilité, en gestion