Nouveau stage ? Nos 10 commandements pour assurer dès les premiers jours!

Big site

Il est 9h29, c'est votre premier jour de stage, la pression monte.

Vous passez les portes vitrées qui chuintent légèrement en s’ouvrant devant vous. Vous levez les yeux, inspirez un grand coup et essayez de ne pas paniquer devant l’immensité du lieu. Vous y êtes. C’est le premier jour de votre premier stage (ou de votre premier CDD ou CDI, ça marche aussi). Vous vous en rappellerez toute votre vie, et nous sommes là pour vous aider à faire en sorte que tout se passe pour le mieux.

Ces 10 principes clés vous aideront à vous habituer à votre nouvel environnement plus facilement pour assurer dès les premiers jours de votre stage.

 

Do #1 : Métamorphosez-vous en éponge

La tâche n°1 de votre première semaine est de vous imprégner de tout ce qui se passe autour de vous. Comprendre la culture de l’entreprise, la manière de travailler de vos collègues, les projets pilotes de votre équipe, et plus largement les objectifs de fond qui régissent le fonctionnement de votre nouvelle entreprise vous permettra d’être plus efficace plus rapidement.

Ne manquez aucun « on-boarding » (réunion d’accueil dans l’entreprise) et assistez à toutes les réunions possibles et imaginables. Oui, même si vous ne comprenez pas vraiment ce qui s’y passe, et que vous n’êtes absolument pas certain qu’elles vous concernent. Autre point important, essayez de vous impliquer autant que possible dans la vie informelle du bureau. Si vos nouveaux collègues vous invitent à déjeuner, à aller prendre un verre après le travail, ou à la salle de gym, dites oui ! C’est une très bonne manière de les rencontrer, et cela montre que vous êtes heureux de faire partie de l’équipe.

 

Don’t #1 : Surestimer vos capacités

Faites attention à bien équilibrer votre emploi du temps. Il vous faudra également du temps assis à votre bureau pour apprendre les ficelles du métier. Evitez à tout prix de paraître submergé par le travail devant vos collègues, ou d’arriver en retard à un rendez-vous parce que vous êtiez coincé autre part.

 

Do #2 : Posez des questions !

Au fur et à mesure de votre process d’intégration dans l’entreprise, n’hésitez surtout pas à poser des questions. Il faut que vous soyez opérationnel rapidement, et vos collègues s’attendent à ce que vous ayez des interrogations. Prenez également des notes détaillées sur tout ce que vous apprenez, même si cela vous paraît d’une simplicité enfantine. Votre cerveau va vite se retrouver en surcharge, et tout prendre en note vous permettra d’être sûr de ne pas poser la même question deux fois !

 

Don’t #2 : Avoir peur d’exprimer votre opinion

En même temps, n’ayez pas peur de contribuer à la discussion, et d’y apporter une valeur ajoutée – vous renforcerez l’impression que vous êtes la bonne personne pour ce poste ! Non, vous ne connaîtrez certainement pas tout sur tout (et ne faites pas comme si c’était le cas), mais vous pouvez tout à fait faire des suggestions durant les réunions d’équipe, et poser des questions telles que « Avez-vous déjà essayé ceci ou cela ? ». Si vous possédez une compétence ou un talent spécifique qui vous a permis d’être engagé, prenez la parole et partagez vos connaissances, vous êtes là pour ça après tout ! Mais faites attention à toujours décrypter votre audience avec soin afin d’éviter de froisser l’un de vos nouveaux collègues.

 

Do #3 : Soyez pro-actif

Il est possible que vos premiers jours de stage soient un peu mous, le temps que votre boss et vos collègues s’habituent à vous avoir dans l’équipe. Mais ne restez pas assis à ne rien faire en attendant que des missions tombent du ciel, offrez votre aide à vos nouveaux collègues sur un de leurs projets. Vous leur montrerez que vous savez faire preuve d’initiative, vous construirez de meilleures relations avec vos collègues et votre boss, vous en apprendrez plus sur les attentes et la manière de procéder de votre nouvelle équipe.

 

Don’t #3 : Refuser de l’aide ou des conseils

Si votre manager ou vos collègues vous donnent des conseils ou vous proposent de vous aider sur un projet, acceptez ! Oui, même si vous êtes tout à fait capable de gérer la situation tout seul. C’est un bon moyen de vous rapprocher de vos collègues, et en plus vous pourriez y gagner des informations cruciales sur le niveau d’attente de l’entreprise ou apprendre une manière plus efficace d’effectuer une tâche particulière.

 

Do #4 : Trouvez un mentor

Il est toujours utile d’avoir près de vous un professionnel expérimenté et reconnu dans son milieu. S’il est suffisamment bienveillant pour accepter de vous prendre sous son aile, vous pourrez même lui soutirer quelques idées et informations. Ceci devient particulièrement vrai lorsque vous êtes le petit nouveau de l’équipe. Regardez autour de vous et essayez d’identifier les personnes qui régissent votre open space. Allez voir celui ou celle qui a l’air le plus compétent, plein d’initiative et sympathique et présentez-vous.

 

Don’t #4 : Vous appuyer uniquement sur votre nouveau mentor

Il est tout naturel que la personne avec laquelle vous vous sentez plus à l’aise devienne votre référence durant vos premiers jours de stage. Mais gardez toujours en tête que le temps qu’il prend à vous aider représente du temps en moins pour ses propres projets. Faites travailler votre sens de la débrouillardise, ou variez les personnes à qui vous vous adressez et prenez toujours le temps de les remercier pour l’aide apportée. Après tout, cette personne pourrait décider de quitter l’entreprise, ou même se retrouver en délicatesse, mieux vaut donc avoir plusieurs alliés.

 

Do #5 : Tenez votre manager informé

Durant la semaine, demandez à votre manager de faire des points réguliers, au lieu de débarquer dans son bureau à la moindre question. En plus de lui demander des instructions pour l’avancement de vos projets, profitez-en pour le tenir au courant de ce que vous avez appris et de qui vous rencontrez.

Posez-lui des questions, demandez-lui s’il y a de nouvelles tâches qu’il faudrait que vous preniez en charge, ou d’autres choses que vous devriez apprendre. N’hésitez pas à lui demander son retour sur l’avancement de votre projet, pour lui montrer que non seulement vous faites preuve d’initiative, mais qu’en plus vous savez prendre en compte ses remarques pour avancer. Après tout, vous allez travailler durant des semaines, des mois, voire des années avec lui ou elle, comprendre son mode de pensée le plus tôt possible ne pourra que vous être utile.

 

Don’t #5 : Tout comparer avec votre dernier stage/emploi

Vous pourriez tout à fait déblatérer sans vous arrêter sur votre dernier job « L’équipe était géniale, mon boss hyper cool, on avait une piscine et Patrick Bruel venait nous chanter des chansons tous les jours ! », mais, conseil de professionnel, évitez. Garder vos premières impressions pour vous vous permettra de ne pas passer pour un prétentieux ou un aigri auprès de vos collègues. Vous êtes dans un nouvel endroit, face à une nouvelle opportunité, embrassez la situation et allez de l’avant !

partager avec vos amis :

Conseils similaires