Tout savoir avant de partir en stage en Chine

Big chine

Saviez-vous que la Chine est la 2ème destination préférée des étudiants français après le Royaume-Uni et avant les Etats-Unis ? La Chine attire les jeunes français en séjour d’étude principalement. Qu’en est-il des stages ? Les nombres sont en baisse depuis 2013 mais l’expérience est toujours de plus en plus valorisée sur un CV. Alors, la Chine vous tente aussi mais vous ne savez pas par où commencer ?  On vous explique tout, à vous de jouer !

Partir à l’aventure pour grandir 

S’adapter à des différences culturelles majeures, apprendre à faire ses preuves dans un environnement étranger… Travailler en Chine vous fait sortir de votre zone de confort.

Audrey, Master de recherche en sinologie, a vécu un an en Chine et nous raconte:

“Pour moi l’intérêt d’aller faire un stage en Chine est d’être propulsé dans un monde vraiment différent du nôtre, c’est un peu déstabilisant au début mais on se rend compte que c’est très enrichissant. On apprend à travailler avec des méthodes très différentes des nôtres mais aussi à travailler avec des gens différents, ce qui peut se révéler  utile pour notre avenir professionnel ou personnel. Effectuer un stage en Chine peut être aussi un atout vis-à-vis de futurs recruteurs, c’est un choix moins commun (que les Etats Unis par exemple) et révèle une envie d’affronter de nouveaux défis.”


Construire un réseau professionnel international

Le nombre d’expatriés en Chine a beaucoup augmenté ces dernières années, la plupart venant des Etats-Unis, de Corée, d’Australie etc. En tant que stagiaire étranger, vous aurez de multiples occasions de vous connecter à ce réseau d’expatriés grandissant et peut-être de bénéficier d’autres opportunités inédites sur le marché asiatique ou à l’international.

Un tremplin pour un premier job en Chine

Les entreprises installées en Chine sont particulièrement intéressées par des profils qui souhaitent rester ensuite à plus long terme. Faire un stage vous permettra de revenir plus facilement pour un premier emploi, voire être embauché directement par l’entreprise d’accueil.

Quels sont les profils recherchés?

Un niveau licence ou master

Le choix des stagiaires est de plus en plus sélectif et les candidats ayant un niveau bac+3 ou bac+5 se distinguent généralement des autres.

Un profil spécialisé

Les stagiaires à court-terme les plus recherchés ont tendance à être spécialisés notamment dans les domaines suivants : technologie, commerce, services ou encore distribution.

Ces dernières années les entreprises chinoises recrutent beaucoup  à l’étranger et offrent de nombreux avantages à leurs futurs employés. La Chine manque de salariés qualifiés et pour cette raison les entreprises sont à la recherche de savoir-faire spécifique, surtout dans les domaines linguistiques et techniques. Les start-up chinoises aiment aussi donner une image très dynamique et se tournent souvent vers des jeunes étrangers qualifiés”  (Audrey

Parler le mandarin

Connaître la langue chinoise est souvent plus qu’un atout, elle est nécessaire dans de nombreux endroits où l’anglais est peu utilisé. Mettez les chances de votre côté : apprenez le mandarin si ce n’est pas déjà fait et familiarisez-vous avec la culture chinoise de manière plus générale.

Où trouver des offres? 

Vous avez plusieurs possibilités pour dénicher des offres de stage, que ce soit en entreprise ou dans des institutions publiques.

Pour un stage en entreprise 

Les organismes indépendants (option payante)

 Ces organisations agissent en tant qu’intermédiaires et proposent généralement des programmes d’échanges internationaux en université et en entreprise. Vous avez le choix entre de nombreuses options:

Cucas 

Confucius Exchange 

InternshipsChina

Internasia

Absoluteinternship etc.

Les sites indépendants 

De nombreux sites chinois répertorient des offres de stage en entreprise que vous pouvez consulter gratuitement puis directement contacter les employeurs. Voici quelques-uns d’entre eux :

51job

Chinasplash

Echinacities.com 

 

Pour un stage dans les institutions françaises 

 

Pour un stage en ambassade, vous devrez suivre la procédure habituelle. Vous pouvez néanmoins consulter quelques offres d’institutions attachées à l’Ambassade ici.

 

Il peut être intéressant de visiter le site de la Chambre de Commerce également et d’y déposer votre CV. Découvrez les offres ici!

 

Pensez aussi à jeter un coup d’oeil à la Délégation Européenne en Chine .

Le programme “1000 stagiaires”

 

Ce programme permet chaque année à 1000 étudiants français et 1000 étudiants chinois de partir en stage pendant 3 à 6 mois dans leurs pays respectifs. Pour en savoir plus sur les critères d’admission et les procédures à suivre, c’est ici.

  

A quoi s’attendre? 

 

Il est important de garder en tête qu’il n’y a pas de salaire minimum en Chine. Certains stages peuvent être rémunérés, voire vous offrir une contrepartie quelconque (logement, déplacements etc.), mais beaucoup d’entre eux ne proposent pas d’indemnités la première fois. Quant au temps de travail, il varie selon les entreprises : allant de 70 heures par semaine à un rythme n’excédant pas les 38 heures.

 

Il est donc important de bien choisir son entreprise, non seulement en se renseignant entièrement au préalable sur la structure et son secteur d’activité mais également en vérifiant avant la signature de la convention les conditions de travail.

  

Les démarches 

 

Ça y est, vous vous êtes convaincus qu’il fallait partir, vous avez trouvé un stage de rêve et maintenant l’entreprise vient de signer votre convention de stage. Dernière étape (et pas la plus simple!) : la demande de visa. Surtout ne traînez pas et commencez les démarches le plus tôt possible dès signature du contrat de stage!

  

Quel visa ? 

 

Vous n’êtes peut-être pas sans savoir que la nouvelle loi chinoise de juillet 2013 a restreint l’accès aux visas de stage... Avant c’était le visa F, aujourd’hui il n’y a pas de visa clairement réservé aux stages. Il est évidemment illégal de partir en stage avec un visa touristique, alors voici les options que vous avez :

  

Le visa X1 (non valable avec X2)

 

Avec ce visa études, vous êtes théoriquement autorisés, dans le cadre d’un échange académique, à réaliser un stage ou un travail payé à temps-partiel hors de votre université. Pour cela, vous devez d’abord :

 

Obtenir l’autorisation de l’université

 

Vous rendre au Bureau de la Sécurité publique de votre ville (section “Entry and Exit”) et mettre à jour votre titre de séjour en précisant l’organisme dans lequel vous ferez votre stage et la durée de ce dernier.

 

Il est cependant encore impossible actuellement de solliciter cette autorisation dans de nombreuses villes, excepté à Shanghai, Beijing et Dalian notamment.

  

Le visa M 

 

Si vous réalisez un stage pour une entreprise étrangère (soit non-chinoise) qui vous rémunère, vous pouvez tenter votre chance et solliciter ce visa business réservé aux étrangers restant moins de 6 mois en Chine pour des raisons commerciales. 

  

Le visa F

 

Ce visa réservé à des échanges non-commerciaux peut également être une option si votre stage s’apparente à un volontariat non rémunéré dans un programme de service communautaire.

 

Votre checklist pour l’ambassade

 

X, M ou F, vous avez trouvé la lettre de votre visa idéal. Parfait, voici les documents qui vous seront demandés à l’ambassade (attention le rendez-vous est obligatoire!) :

 

  • La convention de stage signée par l’entreprise ou la lettre d’invitation délivrée par l’école ou l’organisme en Chine
  • Votre passeport
  • Le formulaire de demande de visa et une photo
  • La souscription à une assurance de santé internationale
  • Un billet aller-retour
  • L’attestation d’un hébergement en Chine
  • Les frais de dossier (environ 70 euros)




C'est bon, vous êtes paré et avez toutes les cartes pour foncer à l'autre bout du monde et tenter cette expérience d'immersion dans cet autre pays qu'est la Chine ! N'hésitez pas à nous raconter vos expériences !

partager avec vos amis :

Conseils similaires