Quelles questions poser aux recruteurs en fin d'entretien ?

Big footwear platinum shadow man


Vous avez fait un entretien presque sans faute, vous êtes plutôt satisfait(e) de vous et l’employeur en face de vous semble l’être aussi… Vous sentez venir le soulagement de la fin, puis soudainement arrive le fameux  “ Vous avez des questions ?”. Et là grand blanc dans votre cerveau, ou au contraire des multitudes de réponses possibles qui se bousculent … Lesquelles choisir ? On vous donne un petit coup de pouce pour finir en beauté lors d’un entretien de recrutement ! 


“Vous avez des questions” ? La situation ici est délicate. Ne pas en poser pourrait faire penser au recruteur que vous êtes indifférent(e) ou désintéressé(e) par le poste. Au contraire, poser les mauvaises questions pourrait basculer l’entretien en votre défaveur en moins de 5 secondes. 

Au final, poser des questions pour en poser n’est pas une stratégie gagnante. Si vraiment tout vous semble avoir été dit, indiquez-le sincèrement au recruteur et petite astuce : faites un récapitulatif ! Faites un résumé du poste, des indications fournies par le recruteur, ajoutez-y vos propres impressions, puis vérifiez avec l’employeur si ce bilan est correct. Vous montrez ici votre capacité de synthèse, votre capacité à assimiler des informations et à réagir rapidement : efficace ! 

Dans le cas où certains points sont à éclaircir (comme dans la majorité des cas), n’hésitez cependant pas à poser des questions, autant pour faire bonne impression que pour glaner des informations utiles pour votre prise de décision finale. 

On vous donne 9 questions types à décliner selon votre inspiration et touche personnelle ! 

Quel était le profil de la personne qui occupait ce poste avant moi ? 

Indiscret ? Pas du tout, malin plutôt. Avec cette simple question, vous apprenez plusieurs choses à la fois : si ce poste est une création de poste, s’il existe depuis un certain temps, comment il a éventuellement évolué et les raisons du départ de votre prédécesseur. De même, en vous renseignant sur ce(tte) dernier(e), vous obtiendrez subtilement des informations sur les compétences et expériences nécessaires pour ce poste. 

Quels sont les profils de mes futurs éventuels collègues ? 

On continue sur le profilage. Premièrement vous aurez une idée plus claire des compétences et parcours de vos collègues, ce qui est non négligeable pour anticiper votre adaptation. Deuxièmement, si votre interlocuteur se révèle assez bavard et que vous l’encouragez dans ce sens, vous obtiendrez des informations plus personnelles sur les personnalités de vos futurs collègues et sur la culture d’entreprise de manière plus générale. Primordial pour savoir si vous vous y sentirez à l’aise !

Qu’est-ce que vous préférez le plus en tant qu’employé dans cette entreprise ?

Dans la série des questions centrées sur l’individu, celle-ci est de loin la plus personnelle. Vérifiez donc bien au préalable que le lien que vous avez tissé avec votre interlocuteur vous permet de la poser. Suivez votre intuition : s’il vous semble plutôt ouvert et orienté cerveau droit, allez-y ! Ici la stratégie est double : récupérer des informations additionnelles sur l’atmosphère de l’entreprise et construire une relation de confiance mutuelle avec le recruteur. Profitez-en également pour l’interroger sur son parcours afin d’apprendre à mieux le connaître et vous identifier des points communs, à mettre en avant habilement par la suite. 

J’ai lu que l’entreprise “....”, que pensez-vous de “...” ? 

Ouvrez la discussion avec une information sur l’entreprise, sur sa stratégie ou son marché, à condition évidemment que vous vous soyez bien renseigné(e) au préalable ou que vous ayez vous-même des choses à dire sur cette tendance ou fait que vous évoquez. L’opportunité de montrer que vous êtes arrivé(e) soigneusement informé(e), que vous savez discuter/argumenter sur certains sujets voire que vous avez des sujets d’expertise. Ne vous lancez pas non plus dans des débats enflammés ou risqués, ce n’est pas non plus le moment !

Quels sont les majeurs challenges et projets à venir de l’entreprise ?

Vous pouvez poser la question de manière globale ou spécifiquement axée sur votre futur département / domaine d’action. En plus de montrer votre intérêt et curiosité, vous montrez au recruteur que vous vous projetez déjà dans votre poste et que vous êtes prêts à démarrer. En général ils aiment bien ! 

Quelles sont les perspectives d’évolution ?

Au sein de l’entreprise, au sein du poste. La question bateau mais riche en informations. Cette simple question vous permet d’en poser d’autres sur le programme d’évolution interne de l’entreprise, les formations disponibles : en bref tout ce qui vous permettra de monter en compétence (ou non) au fil du temps. L’occasion également de voir si la réponse de votre interlocuteur ici correspond à la vôtre lors de la fameuse autre question “Comment vous voyez-vous dans 5 ans ?”. 

Quelles sont les qualités que vous valorisez chez un employé au sein de l’entreprise ?

Un moyen habile de vérifier que les valeurs de l’entreprise correspondent aux vôtres, mais aussi de mettre en avant pour la suite de l’entretien, vos qualités qui seront le plus susceptibles de faire mouche ! Continuez à enquêter sur sa vision du succès. Questionnez-le sur les indicateurs qu’il prendra en compte pour mesurer le succès de votre mission et l’efficacité de votre travail : quelles étapes importantes s’attendent-ils à vous voir franchir au bout d’1 mois, 3 mois, 6 mois etc. ? quels sont les objectifs à réaliser? 

Plus vous entrerez dans le coeur du sujet (ici au coeur de votre poste), plus vous laisserez l’impression de vous projeter, voire d’avoir déjà commencé. 

Pouvez-vous me donner un exemple d’une journée/semaine type ?

Une question à privilégier pour tous ceux qui sont pragmatiques et veulent aller encore plus loin dans le concret et la projection. Idéale pour savoir si ce poste vous convient ! Vous pouvez également orienter spécifiquement la question sur votre première journée/semaine de travail dans l’entreprise. Pratique pour éviter les mauvaises surprises à l’arrivée ou se retrouver complètement perdu(e) à son poste de travail le premier jour ! 

Quelles sont les prochaines étapes du processus de recrutement ?

La question indispensable. C'est bon, vous connaissez tout de votre prédécesseur, de vos collègues, de votre recruteur, de la teneur des projets que vous prendrez en charge : vous vous êtes entièrement projetés mais… il vous reste encore peut-être quelques cases à franchir avant la ligne d’arrivée. Ne vous découragez pas et tentez d’en apprendre le plus possible sur ces prochaines étapes afin d’arriver parfaitement préparé(e) la prochaine fois. On y croit ! 

On sait que vous le savez déjà, mais petit rappel. A éviter absolument : les questions sur les congés payés, les dates des prochaines vacances, les horaires de travail ou les ragots sur des personnes de l’entreprise. Concernant  la question de la rémunération, évitez là lors des premiers entretiens. Les recruteurs conseillent généralement de commencer à négocier une fois que votre candidature a été retenue pour le poste, voire pendant les derniers entretiens suivant votre poste . 



partager avec vos amis :