Candidater à des offres pendant les fêtes, bonne ou mauvaise idée ?

Big merry

Ecrire au Père Noël pour avoir son stage ou trouver un job avant la fin de l’année… Best ou wrong practice ? Si beaucoup d’entre vous ne croient plus au gentilhomme de rouge vêtu, d’autres ont déjà tenté de lui écrire pour qu’il apporte dans sa hotte le contrat tant attendu. Alors que le calme règne dans les couloirs des open space et que vous lisez, au chaud sous un plaid, les réponses automatiques des recruteurs en vacances, il est légitime de se demander si cela vaut vraiment la peine. Les fêtes de fin d’années sont-elles propices aux candidatures ?

En toute honnêteté, vous vous lancez dans une mission compliquée, mais dont les chances de réussite peuvent être optimisée en suivant ces quelques bons conseils.

  • Pour ou contre les candidatures à Noël

Si vous n’y avez pas encore pensé, on vous dresse à nouveau l’état de la situation. Les fêtes de fin d’année c’est le moment pour les salariés de liquider leurs RTT, poser leurs vacances et prendre des jours de congé pour bien préparer leurs retrouvailles familiales. Alors autant vous le dire de suite : si vous postulez cette période, il y a évidemment des chances que votre candidature passe inaperçue. Pour ce qui est de la candidature spontanée, pas sûr que le moment soit vraiment propice. Les recruteurs présents, en équipe réduite, traiteront surtout les priorités. En effet, les budgets étant généralement votés en janvier, c’est à ce moment-là que sont décidés les allocations vers la création d’un nouveau poste.

En revanche, toutes les entreprises ne ferment pas, et tous les salariés ne partent pas en vacances ! Au contraire, la fin de l’année est pour certaines sociétés un moment de calme et nombreux sont les candidats qui font également une pause. La concurrence n’en est alors que plus réduite ! Votre candidature peut donc arriver entre les mains d’un recruteur qui s’y attardera peut-être plus longtemps qu’à l’accoutumée. De plus, postuler à cette période peut être perçu comme le signe d’une plus forte motivation de la part du candidat.

En résumé, la recherche de job/stage est affaire de persévérance à tout épreuve. N’abandonnez pas pendant les fêtes de fin d’année, elles recèlent de belles opportunités. En revanche, il s’agit de viser les entreprises les plus enclins à vous répondre à ce moment-là de l’année.

  • Ciblez les bonnes opportunités

Sachant vos chances d’être lu réduites, il vous faudra d’abord mieux cibler vos recherches pour maximiser votre temps :

  • Continuez d’éplucher les annonces en ligne : des entreprises ont fréquemment des besoins de dernière minute, regardez régulièrement les offres disponibles. Ne postulez qu’aux plus récentes ou contactez l’entreprise pour vérifier la disponibilité du poste pour les plus anciennes. Cela vous évitera de passer inutilement du temps sur une candidature qui restera lettre morte à coup sûr.
  • Adressez uniquement les offres qui correspondent à votre profil : inutile de postuler alors que vous n’avez ni les compétences ni le niveau d’expérience requis ! Encore une fois, perdez un minimum de temps et concentrez vos efforts là où vous aurez le plus fort taux de réussite. 
  • Elargissez votre champ de recherche : Ne vous limitez pas à votre ville de résidence ou à votre bassin d'emploi. Soyez mobile ! Plus la zone est large, plus vous avez de chances de parvenir à vos fins. Aussi, postulez dans des secteurs ou des entreprises que nous n’aviez pas envisagées auparavant. C’est le moment de tenter de nouvelles opportunités !
  • Démarchez les PME et startups : si la semaine de Noël est quasiment généralisée dans les grands groupes, les responsables des petites entreprises ne s’accordent que le 25 de libre. Autant dire que votre mail à de fortes chances d’être ouverts malgré les réunions de famille.
  • Sollicitez votre réseau de proches et d’amis

Le réseautage est la stratégie n°1 pour la recherche de job/stage et les fêtes sont un excellent moyen d’activer votre réseau. Bien qu’il soit conseillé de garder une attitude désintéressée, reconnecter avec vos proches ou vos connaissances professionnelles est l’occasion de leur faire part de vos démarches. 

  • La famille : mettez au point un discours d’une trentaine de secondes qui explique clairement vos compétences et le poste que vous recherchez. Simplifiez un maximum la description, d’autant plus lorsque vous exercez un métier complexe ou technique. En revanche, cela leur permettra de cerner vos attentes et d’estimer s’ils ont dans leur propre entourage des personnes susceptibles de vous aider.
  • Vos anciens employeurs/collègues : Les fêtes sont une excellente occasion pour reprendre contact : un ancien collègue, un camarade de promo'... Un mail de bonne année permet de renouer et, qui sait, ces relations auront peut-être des besoins en recrutement à la rentrée. N’hésitez pas à leur proposer de vous retrouver et partagez sans détour votre situation. Les gens sont souvent ravis de donner un coup de main et cela vous mettra sur leur écran radar si une occasion de vous rendre service se présente.
  • Le réseau d’anciens de votre école : profitez des moments de calme pour repérer sur Linkedin ou dans votre annuaire d’alumni les personnes pertinentes à contacter. Envoyez un message court expliquant votre intérêt pour son parcours et proposez un bref échange téléphonique ou un café au retour des fêtes.
  • Créez vos propres opportunités

Dans l’urgence, il vous reste des alternatives peu convoitées par les candidats mais qui font leur preuve, synonymes d’assurance et d’audace, des qualités souvent appréciées par les recruteurs.

  • Le call à froid : cette méthode peut vous paraître intimidante mais a fait ses preuves. Trouver le numéro de téléphone d’un responsable, de préférence RH, et préparer un « elevator pitch ». Allez droit au but : Présentez-vous, vos motivations, vos expériences et vos qualités. Les 20 premières secondes et vos premiers mots seront primordiaux pour faire bonne impression.
  • Le porte à porte : Présentez-vous physiquement à l'accueil des 3 à 5 entreprises qui vous intéressent le plus. Le taux de réussite est assez faible dans un grand groupe, où vous risquez d’être arrêté à l’accueil, à moins de feinter un rendez-vous avec une personne que vous aviez identifier avant. En revanche, cela fonctionnera certainement mieux dans une PME ou auprès d’une startup. Pour ces dernières, il est fort probable que nombre d’employés profitent de la période pour faire du télétravail. Alors passez en coup de vent dans les pépinières, incubateurs ou autres, mais n’y perdez pas trop de temps.
  • Sortez de chez vous ! Ce n’est certainement pas en restant bloqué entre vos quatre murs que vous garderez la motivation de candidater. Rencontrez des gens, engagez-vous dans des actions bénévoles ou des emplois saisonniers peu chronophages. C’est souvent l’occasion de vous ouvrir de nouveaux horizons et de nouveaux réseaux, profitez-en !

Enfin rassurez-vous : des entreprises ont fréquemment des besoins de stagiaires à la dernière minute. Continuez d'éplucher les offres d'emploi et postulez avec audace et motivation. Bref, ne lâchez rien jusqu'à avoir trouvé. C'est le secret de toute recherche d'emploi : la régularité de vos actions finira par payer... tôt ou tard !

partager avec vos amis :

Conseils similaires