AccueilLe Gen Z LabLes soft-skills, remède miracle aux difficultés de recrutement ?

Les soft-skills, remède miracle aux difficultés de recrutement ?

  • mardi 16 janvier 2024
  • Octavia Veny

Comment recruter quand il n'y a personne à recruter ? Les qualités humaines pourraient bien constituer une réponse au déficit d'employabilité de millions de travailleurs. Décryptage.

Les soft skills, remède miracle au déficit d’employabilité ? C’est en tous cas l’une des nombreuses pistes de réflexions que propose l’ouvrage de Jérémy Lamri, Michel Barabel, Olivier Meier et Todd Lubart, "Le défi des soft skills - Comment les développer au 21ème siècle”. 

D’ici 2025, la moitié de la population active mondiale devra faire évoluer son profil professionnel pour rester employable. Les cartes en matière de recrutement et de gestion du capital humain vont donc elles aussi être redistribuées. 

La personnalité avant le CV 

Les critères d’employabilité ont évolué. L'automatisation de nombreuses tâches simples et répétitives nous oriente aujourd’hui vers des activités moins routinières et plus complexes. Ainsi, l’employabilité se définit désormais davantage par la capacité à s’adapter, à penser, ou encore par les traits comportementaux, que par les compétences techniques, qui passent au second plan. 

Recrutez mieux, recrutez plus vite avec nos solutions efficaces! 

C’est ici que le concept de soft skills entre en jeu. Représentant, dans une certaine mesure, ce que l’on pourrait appeler “l’intelligence situationnelle”, les soft skills se définissent par la capacité à s’adapter et à solliciter ses aptitudes de réflexion et de communication pour parvenir à son but. C’est désormais par ce prisme que seront observés, analysés et développés les potentiels. 

Quel impact au sein des organisations ? 

Il est important de saisir que la question des soft skills, au-delà de solutionner les problématiques actuelles d'employabilité, doit aussi servir à mettre en place des objectifs permettant à chacun de  s’accomplir selon ses “sensibilités”. 

Développer des compétences telles que la communication, l’influence, l’anticipation, la gestion d’équipe ou le processus créatif, fait aussi écho au développement personnel de l’individu. D’autant plus si cette approche est basée sur ses appétences.

Le développement des soft skills peut donc se révéler être un outil puissant pour celui ou celle qui en bénéficie, en plus de faire grandir l’organisation dans son ensemble en termes d’aptitudes. Que l’on soit manager, recruteur ou décideur, cette évolution aura donc une incidence réelle sur notre façon d’aborder la gestion du capital humain au sein de l’entreprise.

Le livre “Le défi des soft skills - Comment les développer au 21ème siècle” est disponible à l'achat dans les librairies en ligne.

À lire sur notre blog : En 2030, quels soft skills feront la différence ?

_____________________________________

JobTeaser est le jobboard privilégié des employeurs et le service carrière préféré des écoles et universités européennes. Quel que soit votre besoin en recrutement, nous pouvons vous accompagner pour recruter et fidéliser les meilleurs jeunes talents.  


S'inscrire à notre newsletter

Retrouvez chaque mois nos meilleurs contenus liés à la génération Z et sa relation au travail.