Comment capitaliser sur ses stages pour trouver un premier emploi ?

Big article2

Après des années à enchaîner les stages entre les cours, vous voilà enfin diplômé(e). Et maintenant, vous ne cherchez donc plus un énième stage mais espérez plutôt trouver un premier emploi. Vous ne savez pas par où commencer pour le chercher ? Et bien figurez-vous que tous ces stages accumulés se révèlent être d’excellents tremplins !   

 

Transformer son stage de fin d’étude en premier emploi 

Vous avez peut-être eu la chance d’effectuer pour votre dernier stage, le fameux « stage de fin d’étude », un stage appréhendé par votre entreprise comme étant un stage de pré-embauche. C’est-à-dire que l’entreprise, en recherche de futurs employés, s’est servie de cette période de stage comme d’une période d’essai, afin de vérifier les compétences et le comportement du stagiaire pour pouvoir directement l’embaucher à la sortie.

C’est pourquoi il est très important de bien choisir son dernier stage. Le plus intéressant pour vous est de trouver une entreprise et des missions dans lesquelles vous pouvez vous projeter. Une fois que vous avez trouvé un dernier stage qui colle à vos envies, soyez proactif, montrez à votre futur employeur votre motivation. Comme il est toujours difficile d’avoir un retour objectif sur le travail accompli, n’hésitez-pas à demander à votre maître de stage de faire un point sur l’évaluation des missions qui vous ont été confiées. Enfin, fort de votre progression et votre implication au sein de l’entreprise vous pourrez proposer votre candidature avant la fin de votre stage. D’ailleurs, n’hésitez pas à faire un bilan à la fin du stage avec votre maître de stage en lui demandant de vous conseiller sur la pertinence de votre CV et pourquoi pas de vous écrire une lettre de recommandation. Tout appui est bon à prendre !


Utiliser les contacts de vos anciens stages 

Si ce n’est malheureusement pas votre stage de fin d’étude qui vous ouvre les portes du premier emploi, ne désespérez pas pour autant. Tout au long de vos stages et diverses expériences, vous avez accumulé des contacts qui vont se révéler très utiles ! Et oui, vous avez créé votre propre réseau, composé de toutes les personnes avec lesquelles vous avez travaillé, échangé, étudié…

Commencez par faire le point sur votre réseau professionnel : qui avez-vous rencontré dans ce cadre et qui travaille aujourd’hui (ou a travaillé) dans une entreprise dans laquelle vous aimeriez être embauché ? Listez toutes ces personnes et contactez certaines d’entre elles pour leur demander des conseils en leur expliquant quelle est votre situation. Si elles ne peuvent pas vous aider dans l’immédiat elles penseront peut-être à vous dans les semaines à venir, lorsqu’elles entendront parler d’une opportunité qui pourrait vous intéresser.

Après avoir informé et sollicité votre réseau professionnel, élargissez au réseau personnel. Il y a forcément quelqu’un dans votre entourage proche ou un peu plus éloigné (la fameuse force des liens faibles) qui pourrait vous aider. Vous l’aurez compris, l’idée est de rendre visible votre recherche d’emploi auprès de tous vos réseaux afin d’augmenter les chances que l’on parle de vous où que l’on pense à vous pour une éventuelle opportunité. C’est une démarche qui se suffit rarement en elle-même mais peut augmenter vos chances de trouver, et ce en parallèle d’une recherche d’emploi classique.


Les stages : agrégateurs d’expériences 

Justement, pour la recherche d’emploi « classique », c’est-à-dire en postulant directement dans les entreprises, vos stages vont là encore vous être très utiles mais cette fois pour une autre raison. Vous avez accumulé de nombreuses et diverses expériences au fil de ces stages et c’est ce que vous allez devoir démontrer aux différentes personnes que vous allez rencontrer pour des entretiens. 

On se heurte souvent au fameux « une expérience dans tel domaine est exigée » ou encore « vous manquez d’expérience professionnelle ». Au contraire toutes expériences vécues au cours d’un stage sont des expériences professionnelles à mettre en avant. Elles vont vous servir à démontrer vos compétences et que vous ne manquez pas d’expérience. Pour cela, il vous faudra être capable d’expliquer quelles sont les compétences que vous avez développées au fil des différentes expériences et en quoi cela fait de vous un bon candidat pour ce poste. Cela doit notamment être visible sur votre CV, en listant par exemple l’ensemble des missions accomplies pour chaque stage et éventuellement les réalisations concrètes effectuées. Malgré toutes ces expériences accumulées, vous ne pouvez pas tout savoir faire pour autant. C’est pourquoi il est important de ne pas hésitez à reconnaître ce que vous ne savez pas faire tout en assurant à l’employeur votre capacité à vous adapter et à apprendre rapidement comment effectuer l’une de vos futures missions.

De plus, à diplôme égal c’est souvent l’expérience qui fait la différence. Vous allez vous retrouver en concurrence non seulement avec toutes les autres personnes cherchant un emploi au même moment mais aussi avec certaines personnes de votre promotion ou de votre école. Vous risquez donc d’avoir l’impression qu’il va être difficile de sortir du lot face à cette vague de jeunes diplômés qui va postuler aux mêmes endroits que vous. Mais retenez bien que chacun d’entre vous est unique et que toutes les expériences vécues au cours de vos stages sont d’importants facteurs de différenciation par rapport aux autres diplômés. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à insister sur ce point, montrez comment ces stages ont créé de la valeur ajoutée, en plus de votre formation.

Enfin, n’oubliez pas de transposer vos expériences personnelles aux besoins de l’entreprise. Une même expérience peut être présentée de différentes façons en raison de la multiplicité de ses facettes. Soyez prudent à présenter ces expériences sous un angle susceptible d’intéresser l’entreprise, en cohérence avec le poste pour lequel vous postulez. Pour cela il est important de bien se renseigner au préalable sur le poste et l’entreprise et de travailler son argumentaire en fonction. Attention, il ne s’agit pas pour autant de mentir sur vos expériences et vos stages mais d’être le plus en phase avec les attentes de l’entreprise. 


Bon courage !

partager avec vos amis :