Comment trouver un stage à la dernière minute ?

Big pexels photo 280264

Alors qu’il est recommandé de s’y prendre minimum 6 mois en avance pour trouver un stage, les mois sont passé plus vite que prévu, sans recevoir cette fameuse convention signée dans votre boîte mail. Les jours avancent et se ressemblent : lecture des annonces encore visibles, énième révision des lettres de motivation, envoi des candidatures, pas de retours positifs – quand vos candidatures ne restent miraculeusement pas lettre morte. Les recruteurs rentrent eux-même péniblement de leurs vacances tandis que l’échéance approche. Votre mail se retrouve parmi les milliers d’autres candidatures pour les dernières places disponibles, vous n’y croyez plus ! Oubliez les réponses négatives impersonnelles des derniers mois, les entretiens ratés et les opportunités rêvées que vous n’avez pas eu… Même en dernière minute il est possible – pour ne pas dire fréquent – de décrocher un stage. Après tout, l’on ne cesse d’échouer que quand on réussit.


  • Reboostez-vous !!!


La rentrée est toujours une période difficile à gérer. Les journées farniente ou l’aventure au bout du monde sont derrière vous et le retour à la vie quotidienne peut s’annoncer déstabilisant. A cela s’ajoute le sentiment de faiblesse et d’échec, renforcé par les premiers retours des amis qui ont trouvé leur bonheur et entament leur stage en toute sérénité.  Quoi qu’il en soit, se morfondre n’arrangera pas les choses et il vous faut savoir dégager les points positifs de la situation.

TIPS : Faites un point sur les erreurs passées et considérez-les comme autant de leçons qui vous rendent meilleur(e) dans vos recherches et vos entretiens aujourd’hui.

Prenez-vous un moment pour redessiner votre projet professionnel et dressez vos points forts pour le réaliser.

« Où vous-voyez-vous dans 5 ans ? ». Cette terrible question engendre soit un silence suivi d’un regard dubitatif, soit au contraire d’une liste sans fin de rêves, objectifs professionnels ou de vie dont la trame est totalement incohérente.  Alors, avant d’envoyer vos candidatures, profitez du calme pour (re)construire votre projet professionnel et distinguez-y plusieurs étapes clefs. Listez vos compétences/qualités que vous coptez à votre actif à ce jour, et celles que vous souhaiteriez acquérir. Déterminez la direction que vous souhaitez prendre, vos ambitions, et ce que vous attendez du stage. 

TIPS : N’hésitez pas à solliciter quelques amis pour échanger sur vos points forts et profitez-en pour recevoir quelques encouragements – on ne se lasse jamais des compliments, même quand ils sont un peu faux. 

Trouver un stage, d’autant plus en dernière minute, ne se fera pas sans un minimum de rigueur. C’est pourquoi, vous devez définir une routine à suivre tous les jours pour contacter les entreprises, rédiger vos mails, relancer vos contacts. Dressez scrupuleusement une liste de vos entreprises cibles en y indiquant le nom, numéro, mail de la personne en charge du recrutement.  Planifiez-vous vos prises de contacts et tenez vos objectifs !  Prévoir une séance de sport ou de divertissement dans la journée est fortement.                                   

TIPS : Votre liste doit être un véritable CRM. Notez-y la date de vos envois et relances, la réponse du recruteur, les entretiens prévus, les dernières actualités de l’entreprise

« Ayez confiance en vous et vos compétences, restez concentré(e) et tenez-vous prêt à poursuivre vos efforts. »


  • Révisez votre CV, votre lettre de motivation et votre profil LinkedIn


Après certainement quelques semaines sans retoucher votre CV, prenez le soin de le relire. Vous bénéficierez du recul que vous n’aviez plus lors de vos recherches avant l’été et trouverez certainement des pistes d’amélioration. N’oubliez pas non plus de mentionner des dates de stage cohérentes. Ne soyez pas le candidat qui postule à une offre le 04 septembre avec en titre « Candidature pour un stage … à partir du 1er septembre ».

TIPS : Il ne s’agit pas de montrer au recruteur que vous êtes dans l’urgence ou le besoin. N’indiquez pas un début de stage avant ou à quelques semaines de l’envoi de votre candidature sachant que les process de recrutement prennent raisonnablement 3-4 semaines. Une mention « Disponible dès maintenant » fera l’affaire !

Concernant la lettre de motivation, il est vivement recommandé de l’adapter à chaque entreprise. Soyez court et percutant car le recruteur ne prendra pas le temps de jeter un œil à un texte trop chargé. Si elle n’est pas requise, n’hésitez pas à inclure une brève présentation de vos expériences et motivations dans le corps du mail. Aussi, n’oubliez pas de mettre à jour votre profil LinkedIn (y compris une belle photo corporate de vous), d’autant plus lorsque vous candidatez directement auprès de l’équipe opérationnelle et non le département RH. Complétez-le avec une courte bio, détaillez les missions & résultats réalisés lors de vos précédentes expériences. Enfin, n’hésitez pas à solliciter vos anciens responsables ou quelques professeurs pour vous laisser une recommandation.

 

  • Ouvrez votre champ de vision


Chaque année, les jeunes candidat(e)s recherchent la même typologie de stage, dans les entreprises les plus connues, présentes dans les principales agglomérations … Cela s’explique bien souvent par les nombreux préjugés que l’on peut avoir en tant qu’étudiant et l’image véhiculée au sein des écoles & universités de ces stages réputés (« classiques ») où les places sont chères. Si vous avez postulé à des dizaines d’offres similaires, au même poste, dans des entreprises identiques présentes dans votre ville préférée… Il est peut-être temps d’élargir vos recherches et de vous ouvrir à d’autres opportunités !

Rappelez-vous qu’un stage n’est pas encore le début de votre carrière : au mieux, il est une étape vous menant vers votre ambition, une expérience vous préparant à votre vie professionnelle à venir, et sinon l’occasion de tester un métier. Vous n’avez pas de réponse ou n’avez pas réussi vos entretiens pour le poste de vos rêves ? Alors, candidatez également à des postes secondaires ou vous permettant d’exercer et d’apprendre des compétences similaires. Une carrière ne s’improvise pas, elle se construit – et cela par étapes.  Ciblez des entreprises de taille moyenne et des startups dont vous ne connaissiez pas même le nom avant. C’est d’ailleurs celles-là qui sont probablement les plus à-mêmes de vous proposer un stage riche en termes de diversité de missions et de responsabilités. Le plus important reste de choisir une équipe et un responsable qui auront envie de vous transmettre leur savoir, voire de vous rendre autonome rapidement.

TIPS : Là où certain recherche un nom à ajouter à leur « tableau de chasse » (cf. leur CV), privilégiez les expériences et les responsabilités que vous pourrez valoriser lors de vos prochaines candidatures. 

Ne vous limitez pas à votre ville de résidence ou aux grandes agglomérations. Soyez mobile ! Élargissez votre recherche aux villes voisines, ou pour les plus courageux à d’autres régions/pays. Plus la zone est large, plus vous avez de chances de parvenir à vos fins. N'hésitez pas à demander les aides à la mobilité du conseil général, du conseil régional ou du CROUS pour supporter les éventuels frais de déplacement et de logement. Si vous le pouvez, choisissez des offres en région ou à l’international. Les profils d’étudiants sont d’autant mieux valorisés lors de leurs futures candidatures qu’ils ont su sortir de leur zone de confort et prendre des risques. 

TIPS : Prenez la liberté de regarder des offres qui ne sont pas a priori dans votre zone de recherche initiale en ciblant par exemple  des villes/pays où vous avez de la famille ou des contacts.


  • Sortez des sentiers battus


Ne soyez pas ce candidat qui se contente de regarder chaque matin les offres de stage annoncées sur le web. Il y postule et attend que le recruteur l’appelle… Vous risquez de patienter un moment !

Soyez proactif et relancez par différents (tous les) moyens, le premier étant de renvoyer un mail une semaine après votre candidature. Vous pouvez également tester des techniques plus audacieuses (vous n’avez rien à perdre !) en téléphonant aux employeurs sollicités dans les 3 ou 4 jours suivant l'envoi de votre candidature. Assurez-vous qu’elle ait bien été reçue et profitez-en pour suggérer une rencontre avec le recruteur. Ces prises d'initiative sont synonymes d'assurance et d'autonomie, des qualités appréciées. 

TIPS : Si vous n’avez pas le bon numéro, téléphonez à la réception (de préférence avant les premiers meetings du matin) et demandez d’un ton assuré à parler à M/Mme X. Si le/la réceptionniste refuse, sympathisez et réessayez plus tard. Sinon préparez-vous à présenter votre profil et vos motivations en 30 secondes. S’il/elle vous consacre du temps, échangez spontanément et sollicitez un rdv physique. Sinon répétez bien votre Nom-prénom et précisez que vous lui envoyez votre candidature dans la foulée. 

Aussi, nombre d’entreprises ne diffusent pas toujours leurs offres, d’autant plus quand vous vous présentez hors de la saison de recrutement habituelle. En revanche, elles peuvent faire face à des pics d’activités imprévus ou tout simplement ne pas communiquer sur leurs opportunités de stage. N'hésitez pas à leur envoyer des candidatures spontanées. Citées précédemment, les startups & PME sont souvent concernées par ces besoins et leurs offres bénéficient rarement de la même visibilité que celles des grands groupes. Pour les PME, profitez de la taille réduite des équipes et de l’accessibilité des cadres dirigeants pour vous rendre directement à leur bureau et à déposer votre CV. Cette démarche est souvent signe de forte motivation et votre candidature sera sans aucun doute étudiée.

TIPS : Pour les startups, n’hésitez pas à visiter plusieurs incubateurs ou à participer à des évènements de l’écosystème pour discuter directement avec les fondateurs.


  • Sollicitez votre réseau 


Si vous connaissez des personnes de votre famille ou des parents d’amis qui exercent une fonction proche de celle qui vous intéresse pour votre stage… Foncez ! Ils auront certainement un réseau de relations professionnelles à vous communiquer, voire pourraient rechercher eux-mêmes un stagiaire.

TIPS : Prenez contact avec eux pour but de chercher de précieux conseils, mais n’hésitez pas à leur faire part de vos difficultés ainsi que de votre détermination. Envoyez votre CV. S’’ils le peuvent, ils vous aideront sans aucun doute. 

Quoi de mieux que le réseau des diplômés de votre BTS, DUT, licence, master, école, pour vous recommander sur certaines offres internes ou à celles auxquelles vous avez postulées. Les étudiants sont rarement habitués à les utiliser, mais les réseaux professionnels (LinkedIn pour n’en citer qu’un) sont un excellent moyen d’entrer en contact avec eux. Surtout les plus anciens, généralement moins connectés aux réseaux internes ou à leur boîte mail d’école. Vous trouverez facilement leur profil LinkedIn en recherchant sur le groupe de votre école. Privilégiez un premier message court pour demander quelques minutes par téléphone. Il n’est pas rare que ces derniers se soient retrouvés dans des situations identiques quelques années auparavant. Ils seront volontiers source de conseils, d’encouragements et vous permettront de mieux appréhender vos entretiens. Avant votre échange, vérifiez que vous êtes un minimum renseigné(e) sur le secteur, son entreprise et son poste. Cela facilitera l’échange et sera apprécié par votre interlocuteur, lequel sera davantage motivé à vous aider.

TIPS : Si vous le pouvez, sollicitez avant tout votre Career Center. Il pourra en effet vous aider à mieux cibler les profils de diplômés à contacter, voire vous mettre en relation directement avec les plus disponibles d’entre eux.

Si vous avez du temps libre, profitez-en pour partager des articles qui ont un rapport avec le secteur dans lequel vous recherchez un stage. Pour les plus littéraires d’entre vous, c’est le moment de vous lancer en rédigeant quelques posts intéressants afin de vous montrer actifs. Sur Twitter, n’hésitez pas à réagir à certaines actualités en citant l’entreprise que vous ciblez. Rendez-vous visibles auprès de votre réseau.

Enfin rassurez-vous : des entreprises ont fréquemment des besoins de stagiaires à la dernière minute. Donc, continuez d'éplucher les offres d'emploi, d’envoyer des candidatures spontanées, de participez à des événements professionnels et montrer vous actif sur les réseaux. Bref, ne lâchez rien jusqu'à avoir trouvé. C'est le secret de toute recherche de stage : régularité et détermination finissent toujours par payer... tôt ou tard !

partager avec vos amis :