AccueilLe Gen Z LabQVT ou bien-être au travail : les grands principes

QVT ou bien-être au travail : les grands principes

  • mercredi 19 octobre 2022
  • Rebecca Sansotta

La Qualité de Vie au Travail c'est le rassemblement d'actions qui améliorent les conditions de travail, la performance globale des employés et des entreprises. En 2022, 61% des jeunes estiment que la QVT est plus importante que le salaire !

L’enjeu s’adresse donc davantage aux organisations. Ces dernières doivent, dans l’intérêt de leur croissance, prendre en compte un certain nombre de facteurs que nous allons détailler dans cet article pour attirer de nouveaux talents, les faire rester et les soutenir tout au long de leur parcours au sein de l’entreprise.  

L'autonomie dans le travail : une condition au bien-être dans l’entreprise

La notion d’autonomie est au cœur de la QVT.  Elle se traduit par la possibilité pour un employé d’être acteur dans la conduite de sa vie professionnelle au sein d’une organisation. En 2022, il est désormais indispensable pour un salarié d’avoir à disposition des ressources lui permettant de pouvoir s’exprimer, de décider et de pouvoir agir comme il le souhaite pour atteindre ses objectifs et booster sa performance

La diversité et le contenu des tâches ainsi que la charge de travail font également partie du sentiment de liberté et d’évolution dans l’exercice du travail. Ainsi, l’employé s’ennuiera moins, se sentira utile dans l'exécution de sa profession, et il aura plus de responsabilités procurant un sentiment d’importance qui aura un impact positif sur sa motivation.

Attention tout de même, il ne faut pas que cela soit au détriment de la vie privée. C’est là que le second principe apparaît.

L’équilibre vie professionnelle et vie personnelle : un rôle majeur dans la QVT  

De l’autonomie et des responsabilités oui, mais pas au détriment de la vie privée des employés déjà en poste et des nouvelles recrues

Les observatoires sur les temps de vie et les études sur les conditions de travail le confirment : l’équilibre entre la vie pro et la vie perso joue un rôle majeur sur le bien-être au travail.
Et d’autant plus chez les jeunes. Même si fonder une famille n’est pas encore au cœur de ses préoccupations , pour la gen Z, cet équilibre est indispensable. D’ailleurs 40% des jeunes interrogés à ce sujet ne sont pas prêts à renoncer à un équilibre entre vie privée et vie professionnelle. 

Ce qui implique pour les organisations de tout mettre en œuvre pour accorder une véritable coupure légale en dehors des horaires de travail. L’on pense notamment au “future of work”, avec les semaines de 4 jours, ou encore le télétravail autorisé, ces modèles de travail hybrides qui attirent de plus en plus les jeunes

Mais c’est aussi de la responsabilité de l’employé de savoir poser des limites, éteindre l’ordinateur passé une certaine heure pour maintenir cet équilibre. 

Une politique de Qualité de vie au Travail doit également prendre en compte la situation personnelle de chacun. Les handicaps, la santé physique, les addictions doivent être considérés par l’organisation et des solutions peuvent être proposées.

L’environnement de travail : là où le bien-être au travail débute 

C’est l’un des points les plus abordés et les plus séduisants dans la QVT, celui qui participe de façon attrayante au bien-être du salarié dans les locaux de l’entreprise. On pense également aux nouveaux diplômés qui rejoignent l’entreprise, notamment durant leur période d'intégration. Personne ne veut voir ses nouveaux talents s’en aller car il ne fait pas bon vivre dans son organisation ! 

Pour que ces derniers aient envie de se rendre au travail, il faut leur donner envie. L’ambiance, les ressources disponibles sur place et le cadre doivent être agréables, et sécurisants. 

 On oublie les open-spaces, et les baby-foot du midi ! On privilégie des espaces de travail plus restreints et donc plus calme qui favorise davantage la productivité.

Une machine à café pour le latte, une salle de détente pour le midi ou encore des avantages accordés aux employés : abonnements à la salle de sport, ateliers développement de soft skills, événements organisés pour les employés n’ont plus à prouver leurs vertus. Ils sont une forte contribution au bien-être au travail et c’est d’ailleurs là que le principe suivant apparaît, la relation au collègue ! 

En savoir plus sur comment instaurer une culture d’entreprise adaptée à la génération Z sur notre blog.

Un aspect important dans la QVT : le relationnel 

Les collègues

Sous-estimé, jugé « de surface », le relationnel a pourtant depuis la nuit des temps un impact conséquent sur la vie d’une entreprise. Les relations de travail sont intimement liées à la productivité et à l’équilibre de chacun. Lorsqu’une personne ne se sent pas bien, un cercle professionnel sain peut être extrêmement réconfortant et son influence ne doit pas être négligée. Un salarié stressé, qui ne dispose pas de support au sein de son équipe de travail, sera probablement moins performant. La GenZ est particulièrement sensible au relationnel, ces jeunes diplômés sortant d’école ont l’habitude de liens forts entre camarades et d’encadrement scolaire.

La hiérarchie

Au même titre que la relation au collègue a son influence, celle à sa hiérarchie en a aussi. 

La façon dont les managers s’expriment, la charge de travail donnée, le temps accordé à ses équipes. Bon nombre de managers ne sont pas formés ; les conséquences de leur attitude peuvent être désastreuses, et leur responsabilité est énorme. Le mal-être au travail est souvent dû à leur manque de préparation et aux erreurs qui en découlent. Le rôle d’un manager est avant tout celui du soutien, d’apprentissage et de facilité à l’image d’un professeur. 

Quand la QVT et la quête de sens de la gen Z se lient

 À l’ère de la prise de conscience sur les sujets climatiques et sociétaux, les salariés sont amenés à vouloir agir également au niveau professionnel. Plus de 4 jeunes sur 10 estiment notamment qu’il est « très important » que les entreprises s’engagent dans un effort de transparence sur la prise en compte des enjeux environnementaux dans leur secteur d’activité.

Certains secteurs peine à recruter tels que l’industrie pétrolière ou celle du plastique. La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) devient un facteur de différenciation sur le marché du travail pour la génération Z.

 Le travail tient une place importante dans la vie des Français. 94% des personnes interrogées déclarent que le travail est quelque chose de très ou assez important (contre 79% au Royaume-Uni par exemple). Un attachement à double tranchant, l’enjeu de la QVT est donc primordial, et donnant donnant, le travail doit rimer avec bien-être, satisfaction, plaisir et la réalisation de soi pour le salarié. Performance et fidélité en découle pour l’organisation.

Téléchargez notre étude en collaboration avec moka.care sur la santé mentale des jeunes talents

________________________________

Vous avez à présent toutes les clés pour réfléchir à votre culture d’entreprise, la faire fleurir et la partager au monde extérieur. 

JobTeaser est le jobboard privilégié des employeurs et le service carrière préféré des écoles et universités européennes. Quel que soit votre besoin en recrutement, nous pouvons vous accompagner pour recruter et fidéliser les meilleurs jeunes talents. 

S'inscrire à notre newsletter

Retrouvez chaque mois nos meilleurs contenus liés à la génération Z et sa relation au travail.